Le spécialiste des infrastructures de télécommunication a dévoilé une toute nouvelle platforme basée sur le standard WebRTC.
En passe d’être standardisé par le consortium du W3C, le protocole WebRTC séduit de plus en plus de développeurs et connaîtra probablement une forte popularité au cours de l’année 2013. A tour de rôle les navigateurs annoncent l’implémentation des interfaces de programmation et les prestataires de services, tels que Skype, Google ou Yahoo! commencent à faire usage du protocole aux côtés de jeune pousses comme Bistri.
Concrètement Ericsson a conçu une plateforme basée sur WebRTC et permettant aux appareils connectés d’effectuer des communications via le web mais également en s’interfaçant avec l’architecture IMS (IP Multimedia Subsystem) de l’opérateur. Cela devrait permettre d’appeler n’importe quel appareil connecté avec un numéro de téléphone existant. Il n’est donc pas exclu que votre télévision connectée dispose prochainement de son propre numéro de téléphone.
Ericsson planche sur ce projet en partenariat avec l’opérateur américain AT&T qui met à disposition son interface de programmation Call Management. Les deux parties ont organisé un concours invitant les développeurs à concevoir de nouveaux services, voire de nouveaux usages. Geoff Hollingworth, responsable du département Business Innovation chez Ericsson, déclare ainsi : « les développeurs vont plancher sur le concept de l’appel téléphonique actuel puis le traiter en tant que flux numérique pour innover. Nous n’en sommes qu’au début des possibilités, qu’il s’agisse de l’enregistrement, la transcription, la contextualisation ou la traduction, et ce, sur n’importe quel appareil connecté et en utilisant un numéro de téléphone existant. ».